Rendez-vous à la Foire à l’Autogestion

LA FOIRE A L’AUTOGESTION
4 ET 5 JUILLET 2015 A LA PAROLE ERRANTE A MONTREUIL

Foire à l'Autogestion 2015C’est quoi la Foire à l’Autogestion ?

Marre de la hiérarchie ? des logiques de profits ? L’autogestion vous
concerne !

Bienvenu-e-s à la Foire à l’autogestion ! Elle est organisée cette année
par plus de 80 structures qui font vivre l’idée d’autogestion et la
pratiquent au quotidien : toute une galaxie de collectifs,
d’associations, d’entreprises, de coopératives de production,
d’organisations syndicales et politiques.

Tous et toutes ensemble, donnons plus de force à l’autogestion pour en
faire un outil de résistance et de rupture avec le système capitaliste
et productiviste. D’autres modes de réflexions, de décisions et
d’organisations sont possibles. L’objectif est de décider collectivement
des affaires communes, sans déléguer à des dirigeant-e-s, sur les plans
politique et économique.

Jetez un œil au programme : http://www.foire-autogestion.org/Detail-du-programme

Et venez nous rendre visite à notre stand !

Où ?
A la Parole Errante
9, rue François Débergue
93100 Montreuil
Métro 9 - Station Croix de Chavaux

Le pain conquis, et nous avec

La Conquête du Pain:

La Coopérative Alimentaire de la Goutte d’Or est venu nous rendre visite. Voici leur compte rendu complet :)

Originally posted on :

Conquête-28« En haut appelle en bas ! » entend-on depuis l’escalier. « En haut », la boutique ; « en bas », la production. « Il reste des baguettes ? » « Je viens de mettre une nouvelle fournée au four ! » « Et des galettes ? » « Non, plus rien ! »

Boulangerie autogérée située à Montreuil, la Conquête du Pain a ouvert ses portes en septembre 2010. Le nom est emprunté au livre éponyme de Pierre Kropotkine, un théoricien du communisme libertaire, paru en 1892 : « Ce livre traite de la réappropriation par les ouvriers des moyens de production », explique Mathieu, un ancien graphiste devenu boulanger par intérêt pour cette aventure collective. Une aventure lancée sans aucune aide des banques, les fondateurs ayant préféré emprunté auprès de leurs familles et de leurs amis : « Dans une idéologie libertaire autogérée, on doit se débrouiller tout seuls », souligne Mathieu.

Voir l'original 1 147 mots de plus